Sénégal : le quartier futuriste de Akon ne s’est pas encore matérialisé

Selon le journal de l’Afrique, le rappeur américain a lancé, il y a plus d’un an Akon City dans son pays d’origine. Ce projet consiste à mettre en place tout un quartier futuriste. Toutefois depuis, le projet n’est pas encore sorti de terre et les habitants s’inquiètent des retombées espérées.

La ville Akon City

Durant l’inauguration du lancement des travaux du nouveau projet de Akon ville, le 30 août dernier, le chanteur d’origine sénégalaise a posé la première pierre de ville futuriste, au niveau de Mbodiène. Se trouvant à seulement quelques kilomètres de la capitale sénégalaise, la ville de Mbodiène devrait accueillir des constructions aux formes fantasmagoriques, toutefois, le projet ne s’est pas encore matérialisé et les travaux n’avancent guère.

Travaillant dans le secteur du tourisme, Jules Thiamane, a affirmé qu’il n’a pas encore vu grand-chose de ce projet. Les travaux qui n’avancent pas constituent un début de déception pour les habitants du village qui ont été submergés de promesses durant la cérémonie d’inauguration.

Le producteur et chanteur sénégalo-américain, Alioune Badara Thiam de son vrai nom, a affirmé qu’il s’est impliqué dans la mise en place de l’énergie solaire dans le pays grâce à son entreprise Akon Lighting Africa. Le chanteur a affirmé que les travaux de la ville futuriste devraient commencer durant le premier trimestre de 2021.
Durant l’inauguration, Alioune Sarr, occupant à l’époque le poste de ministre du Tourisme, avait fait taire les rumeurs en assurant que les oiseaux et les cassandres de mauvais augure, voient toujours les nouveaux projets innovateurs comme des chimères. Au niveau du site, les habitants de la ville se sont désormais réduits aux conjectures qui affirment que la première phase du projet devrait s’achever en 2023.

Le projet, serait-il abandonné ?

Plusieurs habitants s’interrogent si le projet n’a pas été simplement abandonné, comme c’est le cas de Ahmeth Deme. Toutefois, le président de l’association des jeunes du village, David Seck Sène, a affirmé qu’impossible qu’un projet de ce genre ne soit arrêté ou annulé du jour au lendemain.

Badara Diakhaté, l’adjoint au maire de la ville de Mbodiène, s’est montré compréhensif et il a assuré que vu le contexte mondial du Coronavirus, il y a des temps faibles et des temps forts. Certes, les gens préfèrent voir que le projet avance afin de se réconforter, toutefois vu les conséquences de la pandémie, le projet a marqué un temps de pause avant que les travaux ne reprennent.
Il est important de mentionner que le projet coûterait plus de 6 milliards de dollars, soit plus de 3 315,6816 de milliards de CFA, selon le convertisseur dollar en CFA.