Sénégal : le problème de la dette du pays est en débat

Le laboratoire de recherches monétaires et économiques de concert avec le réseau du continent de l’Afrique sur le développement et la dette, a mis en place une conférence panafricaine sur le développement et la dette, le 23 septembre 2021.
Cette rencontre qui porte essentiellement sur le développement et l’endettement au Sénégal a pour objectif principal d’assembler les partenaires et les acteurs principaux de développement pour échanger sur les fondamentaux économiques dans le continent africain. Ainsi, les experts de la société civile, du secteur privé et les universitaires, les étudiants, les opérateurs économiques, les décideurs et les représentants des institutions internationales, ont débattu sur les sujets de développement en Afrique et au Sénégal.

La stratégie mise en place par le gouvernement pour surmonter la dette

Pour Babacar Cissé, l’un des représentants du ministère du Budget et des Finances, le pays de Macky Sall présente un portefeuille d’endettement soutenable et reste très prudent en termes de gestion de sa dette. Le professionnel de finances assure que le Sénégal a mis en place une stratégie de dette à moyen terme depuis 2012. Cette stratégie est conforme aux textes dictés par l’Union monétaire et économique ouest africaine. En outre, il a affirmé que ces règles exigent aux Etats membres de mettre en place une stratégie d’endettement public à annexer à la loi de finances. Selon les règles qui exigent aux pays membres de mettre en place une stratégie publique à mettre en annexe aux lois de finances. Cette procédure permettra de déterminer le portefeuille de la dette au Sénégal.
Le responsable du ministère du Budget et des Finances a fait savoir que l’encours de la dette publique au Sénégal se situe à près de 62 % du PIB en 2020, selon le convertisseur dollar en CFA. Quant au poids de la dette moyenne, il se chiffre à plus de 21.5 % durant la période entre 2007 et 2011.

Analyse de l’économiste sénégalais

Pour sa part, Ndongo Samba Sylla, l’économiste sénégalais, est formel, le Sénégal tout comme les autres pays du continent devra présenter un ratio d’endettement élevé.
L’économiste a fait savoir que les pays africains ont toujours fait partie d’un schéma de spécialisation primaire, en exportant des produits de base très volatils. Par ailleurs, il a expliqué que les matières premières ont baissé pour voir une situation budgétaire déficitaire afin de pouvoir honorer le service de la dette.
Découvrez toutes les actualités de la dette sénégalaise en consultant le site web du journal africain.