Nigeria : l’institut Rochas et Congo Assistance signent un accord de collaboration

Dans le cadre de la 9e assemblée générale de la mission de paix des premières dames d’Afrique, qui a lieu au Nigeria, à Abuja du 21 au 23 novembre, les fondations Congo Rochas et Assistance ont pu signer un accord de collaboration axé essentiellement sur la scolarité des enfants défavorisés du Congo. La signature de cet accord a eu lieu en présence des enfants originaires d’Owerri qui ont eu l’occasion de faire la rencontre pour la première fois, d’Antoinette Sassou N’Guesso, la première dame du Congo. Découvrez toute l’actualité congolaise et les objectifs de ce partenariat en consultant le site web du journal africain.

Les objectifs de la 9e édition de cette Assemblée générale

Selon les experts, cet accord, qui vient d’être signé, vise à définir le cadre juridique du partenariat entre les deux fondations qui ont été déjà mises en place dans le secteur de l’éducation complète, de qualité et gratuit pour les enfants des deux Congo.
Durant cet échange, les enfants ont tenu à exprimer leur reconnaissance à la première dame de l’Etat du Congo ainsi qu’au dirigeant de la Fondation Rochas, qui leur ont donné une opportunité aux enfants de retrouver de nouveau le chemin de l’école.
La présidente de la Fondation congolaise Assistance a aussi tenu à exprimer à son tour sa gratitude au dirigeant de la fondation Rochas tout en tenant à encourager les enfants à travailler davantage.

Les fondations Rochas et Congo Assistance ont commencé à travailler ensemble depuis 2017, et ce, dans le cadre de la scolarisation des enfants. À ce jour plus de 15 enfants au Congo (6 garçons et 9 filles), répartis en trois promotions 2020, 2019 et 2018, continuent d’assurer leur cursus scolaire au sein de l’institut pour l’Afrique se trouvant au sud-est du Nigeria, à Owerri. Pour plusieurs raisons sanitaires causées par l’expansion de la pandémie du Coronavirus, la sélection de la promotion 2021 a été différée.

L’initiative de scolariser les enfants défavorisés au niveau de Owerri a été proposée par Aicha Buhari, la première dame du Nigeria à la présidente de la Fondation Congo Assistance, Antoinette Sassou Nguesso.
Il est important de mentionner que cette fondation œuvre en partenariat avec le ministère de l’Enseignement secondaire, primaire et de l’Alphabétisation pour le choix des enfants, tout en veillant sur les critères de la vulnérabilité des enfants.