Lutte contre le Coronavirus : The Kooples met en place une vente solidaire de mobilier design

Avec les conditions assez particulières que plusieurs pays du monde sont en train de subir, à cause de la propagation de la pandémie du Covid-19, l’enseigne de prêt à porter française, The Kooples a décidé de mettre en place une vente solidaire assez inédite de plusieurs pièces de mobilier design de chez Drouot, afin d’apporter de l’appui à la Fondation des Hôpitaux de Paris, le 28 avril dernier. Il est important de mentionner que les pièces de mobiliers mises en vente ont été créées par plusieurs icônes du design italien, américain et français dont l’artiste contemporain, Dan Oiknine.

Une vente pour agir contre l’expansion du Covid-19

Attachée plutôt à l’art contemporain qu’au textile, l’enseigne de prêt à porter, The Kooples a insisté à meubler tous ses boutiques avec des pièces de mobilier portant une identité design signature, ayant une empreinte de luxe et elles sont constituées de matières intemporelles et nobles comme le bois, le cuir, métal et le marbre. Ces pièces de mobilier ont été créées exclusivement pour la marque par des grandes icônes du design français, américain et italien, constituant une création originale comme les pièces de Dan Oiknine.
Certaines pièces ont été chinées pour être abritées au niveau du siège de la marque ou pour ses magasins.
Afin d’apporter leur soutien pour la lutte active contre la propagation du Coronavirus, la marque française a décidé d’organiser une vente solidaire en live de leur collection de meubles assez inédite le 28 avril dernier, chez Drouot.

La vente solidaire en live des mobiliers design

Alors que cette vente de pièce de mobilier dans ses magasins était programmée pour le début du mois d’avril, l’expansion assez rapide de la pandémie a bousculé les plans de l’enseigne qui a opté à transformer la vente de mobilier design en une vente solidaire afin que The Kooples apporte leur soutien au personnel soignant. Ce dernier constitue les membres de première ligne dans la lutte contre la pandémie, du Coronavirus. Selon les responsables de l’enseigne, une part du fruit de la vente en live serait reversée à la Fondation Hôpitaux de Paris.
Afin de s’adapter aux différentes règles de confinement mises en place par le gouvernement, l’enseigne a décidé de mettre cette vente de meubles assez inédite en live à partir de Drouot.
Par conséquent, les enchères seront à huis-clos et se feront uniquement par l’intermédiaire du Web. Les prix des pièces de mobilier varient de 300 euros jusqu’à 10 000 euros.