Le Sénégal et la Banque mondiale signent des accords de financement

Selon le communiqué officiel publié par l’institution financière internationale, vendredi dernier, le Sénégal et la Banque mondiale ont pu signer quatre accords assurant l’investissement de plus de 453 millions de dollars américains, soit plus de 250 494 millions de CFA selon le convertisseur dollar en cfa. D’après le directeur des opérations de la Banque Mondial, Nathan Belete, ces accords permettront le financement de plusieurs secteurs au Sénégal.

Les accords signés entre le Sénégal et la Banque mondiale

Vendredi dernier, des accords ont été signés par le ministre des Finances et du budget sénégalais, Abdoulaye Daouda Diallo et le directeur des opérations de la Banque mondiale au Sénégal, Nathan Belete, permettant ainsi le financement de plusieurs domaines dans le pays.
D’après le communiqué officiel publié par l’institution financière internationale et révélé par plusieurs médias internationaux dont le journal de l’Afrique, la signature des 4 accords permet d’injecter près de 453 millions de dollars dans divers secteurs au Sénégal, dont plus de 240 millions sous forme de don.
Selon Nathan Belete, le premier accord permettant un financement de 134 millions de dollars concerne le programme de lutte contre l’expansion de la pandémie du Coronavirus, alors que le deuxième accord signé de 129 millions de dollars est destiné à soutenir l’accès à l’électricité dans le pays.
Quant aux deux autres accords, l’un concerne l’apport de l’appui au projet du soutien aux bourses familiales qui visent la population la plus vulnérable et l’autre concerne le projet de cadastre pour sécuriser le foncier.

Les bonnes pratiques de gestion

D’après la déclaration de Nathan Belete, les financements de ces différents projets sont actuellement disponibles, il est important actuellement de se concentrer plus sur leur mise en œuvre efficace grâce à l’utilisation des différentes bonnes pratiques de gestion des finances publiques.
Le directeur des opérations de la Banque mondiale a aussi affirmé que durant cette année fiscale, le niveau de financements concessionnels de l’institution financière internationale pour le pays de Macky Sall a pu atteindre plus de 890 millions de dollars, en assurant que ce niveau n’a jamais été atteint en une seule année fiscale.

Il est important de mentionner que le PIB du Sénégal a pu enregistrer durant le premier trimestre de 2021, une hausse de 0.9 %, selon les chiffres révélés par l’agence nationale de la démographie et de la statistique, et ce, malgré les conséquences économiques qu’a causé la pandémie. D’après le rapport portant sur « les comptes nationaux trimestriels », cette amélioration est imputable à l’évolution des valeurs ajoutées des secteurs tertiaire et secondaire.