La Belgique souhaite mettre son expertise portuaire au profit des sénégalais

Constituant l’un des pays partenaires de la coopération gouvernementale belge, le Sénégal a pu conclure avec la Belgique une convention en relation avec un nouveau Programme de coopération 2019-2023. Cette convention dote près de 45 millions d’euros, soit près de 29 518 millions de CFA selon le convertisseur CFA, essentiellement à l’assistance technique dont le secteur portuaire.

L’expertise belge au profit du Sénégal

D’après les dernières actualités sénégalaises partagées par le journal de l’Afrique, le port autonome de la capitale sénégalaise pourra profiter de l’expertise portuaire des responsables travaillant au Port of Antwerp International, qui assurent la gestion de la deuxième plateforme portuaire d’Europe.
Selon l’Agence de presse sénégalaise, le chef de coopération à l’ambassade de Belgique à Dakar, Thomas Hiergens a assuré durant l’atelier de formation et d’information sur la logistique et le leadership portuaires la disponibilité de son pays pour soutenir le port autonome de Dakar.
En effet, Thomas Hiergens a affirmé que dans le contexte économique et géographique du Sénégal, l’expertise et le succès du port d’Anvers pourrait lui servir d’inspiration et de modèle. Il est important de mentionner que le rôle qu’est en train de jouer le port d’Anvers, comme étant un hub portuaire interconnecté à l’hinterland au niveau du marché régional et constitue l’un des piliers de l’économie belge.
Cette annonce de la diplomatie belge entre dans le cadre de l’accord de partenariat signé entre les deux ports dans la capitale sénégalaise le 2 mars 2018. En effet grâce à cet accord, le port de Dakar et le port d’Anvers comptent entretenir des relations privilégiées dépassant le partenariat formel du jumelage afin d’embrasser le secteur de la promotion des échanges commerciaux, de la formation et de la coopération technique ainsi que d’autres aspects.

Le port belge constitue depuis longtemps le premier port dans le continent européen au niveau des trafics avec le continent africain. Tous les ans plus de 15 millions de tonnes de marchandises sont échangées avec le continent africain.