Covid-19 en Inde : plusieurs rumeurs circulent concernant les vaccins contre le Covid-19

Le 16 janvier dernier, l’Inde a lancé son programme de vaccination contre Covid-19 et depuis lors, diverses rumeurs concernant les vaccins ont fait le tour des médias sociaux. Le gouvernement a exhorté les gens à se faire vacciner et à ignorer « les rumeurs et la désinformation ».

Voici la vérité derrière certaines rumeurs largement partagées.

Le vaccin vous rendra impuissant

Un politicien de l’État du nord de l’Uttar Pradesh l’a récemment affirmé mais sans apporter aucune preuve de cette affirmation. Ashutosh Sinha, du parti d’opposition Samajwadi, a déclaré : “Je pense que le vaccin peut contenir quelque chose qui peut causer des dommages. Vous pouvez devenir impuissant, tout peut arriver.”
Le chef du parti, Akhilesh Yadav, a déjà jeté le doute sur les coups, les décrivant comme le “vaccin BJP” – une référence au parti au pouvoir en Inde.

Mais il n’y a aucune preuve que les vaccins causent l’impuissance, et ces affirmations ont été qualifiées de “absolument nulle” par le principal organisme de réglementation des médicaments en Inde, en affirmant que les vaccins sont sûrs, bien qu’ils puissent provoquer des effets secondaires tels qu’une fièvre légère, des courbatures et des douleurs.

Le ministre de la Santé du pays, le Dr Harsh Vardhan, a également démenti cette affirmation.
Ce n’est pas la première fois que des rumeurs d’impuissance circulent autour d’un programme de vaccination en Inde.

Lorsque le pays menait sa campagne d’éradication massive de la polio il y a plusieurs décennies, certains Indiens ont été dissuadés de se faire vacciner en raison de rumeurs similaires.

Les vaccins Covid en Inde contiennent du porc

Certains érudits de l’islam en Inde ont déclaré qu’aucun musulman ne devrait vacciner contre le Covid-19, en affirmant qu’ils pourraient contenir des produits à base de porc.
Toutefois aucun des deux vaccins mis en place en Inde ne contient de tels produits.

Il est vrai que la gélatine de porc a parfois été utilisée comme stabilisant dans les vaccins pour certaines maladies – et la consommation de produits à base de porc est interdite dans l’Islam. Toutefois, les industries pharmaceutiques sont catégoriques, aucun vaccin ne contient ce composant dans sa composition.

La question a gagné beaucoup de terrain sur Twitter, mais aussi dans les mosquées, durant les horaires de prière en Inde, informant les musulmans que les vaccins contre le Coronavirus n’étaient pas certifiés «halal» (conforme à la loi islamique) – bien qu’il n’ait pas précisé quels vaccins en particulier.

Il n’y a actuellement que deux vaccins qui ont été approuvés en Inde – Covishield (le nom local du vaccin Oxford-AstraZeneca développé au Royaume-Uni) et Covaxin, fabriqué localement par Bharat Biotech. Aucun des deux n’utilise de la gélatine de porc.