Congo-Brazzaville : plus de 180 millions d’euros de l’Agence française de coopération pour les secteurs de l’électricité et de l’eau

Selon le journal de l’Afrique, l’Agence française de coopération a apporté un soutien financier estimé à plus de 180 millions d’euro, soit l’équivalent de plus de 120 milliards de FCFA au pays afin de contribuer à l’amélioration de l’accès en eau potable, ainsi qu’en électricité au Congo. Les fonds prioritairement dédiés au renforcement et à l’extension du réseau de distribution, tout en améliorant le système d’information de la société Energie électrique du Congo.

Le soutien de l’AFD au Congo

Avec moins de 50 % des habitants qui ont l’accès à l’électricité et à l’eau potable, le Congo fait face à d’importants besoins financiers dans ce domaine névralgique, afin de couvrir une demande qui est sans cesse grandissante vu le manque d’entretien des infrastructures existantes ainsi que l’explosion démographique. Honoré Sayi, le ministre de l’Hydraulique et de l’Energie et Maurizio Cascioli le directeur général de l’AFD dans le pays, qui ont abordé ce sujet le 22 septembre 2021 ont proposé plusieurs solutions afin d’accélérer la mise en place de ce projet permettant aux populations d’avoir des services de meilleure qualité tout en assurant l’accès à l’eau et l’électricité à un maximum de personnes, surtout dans les zones urbaines là où les besoins sont énormes.

Les perspectives du projet

Dans ces perspectives, les deux parties se sont convenus de renforcer le projet d’adduction d’eau potable en cours de la mise en place dans les différentes zones périphériques dans la capitale congolaise et de veiller à améliorer l’assainissement autour des habitations riveraines dans plusieurs localités.
L’insuffisance de l’offre énergétique est très souvent considérée comme l’un des principales causes de la régulière et longue coupure d’électricité et d’eau au niveau des deux Congo.