Célébration du festival de jazz du Sénégal revient après la propagation de la pandémie

Sur la petite île de Saint Louis, là où la mer et le fleuve du Sénégal se rencontrent, plusieurs amateurs de jazz portant leur masque se sont regroupés le 22 juin dernier afin d’écouter la voix mélodieuse de Awa Ly, la célèbre chanteuse franco-sénégalaise, chantant le blues des temps incertains.

Le festival de Jazz est de retour

Dans l’île de Saint Louis on n’entend plus que la voix mélodieuse de Awa Ly qui fredonne “une fois que tu as touché le ciel et que tu es descendu, il est important d’utiliser ses sens intérieurs afin de comprendre tel un rêve dont vous ne vous souvenez plus”. Selon le journal de l’Afrique, le festival de jazz arrive enfin cette année après avoir été interrompu l’année dernière à cause de l’expansion de la maladie virale, le Coronavirus. C’est la première fois en vingt-neuf ans que le festival de jazz de l’île sénégalaise avait été annulé. Pour 2021, la célébration du très célèbre festival est de retour veillant à apporter plus de vie à l’île sénégalaise, qui constitue un site patrimoine mondial de l’Unesco. En effet, l’île de Saint Louis est célèbre pour ses maisons aux couleurs pastel et son architecture coloniale.

Plusieurs rythmes du blues, du gospel, du funk et de l’africain ont pu être entendus le week-end dernier, dans les différentes ruelles de l’île. Le son des rythmes africains émane des restaurants, hôtels, et les bars du pays.

L’île qui se trouve dans le nord du pays a été épargnée des différents impacts de la pandémie. Toutefois, la crise économique et la baisse du tourisme ont laissé les habitants de l’île affamés et à la recherche d’un coup de pouce que seul ce grand événement annuel pourrait en fournir.
Constituant l’un des plus grands festivals de jazz dans le continent, le festival de Saint Louis est d’habitude fréquenté par plusieurs personnes puisqu’il accueille des têtes d’affiche telles que Herbie Hancock, le célèbre pianiste américain, néanmoins, l’événement a vu la baisse de fréquentation.

Attirant des passionnés de toute l’Afrique de l’Europe et de l’Ouest, ce festival forme l’une des sources de fierté pour les artistes de l’île sénégalaise.

Selon Adama Ndaw, l’un des jeunes de l’île qui s’amusent tout près du pont Faidherbe, le jazz a pu attirer un grand nombre de touristes et les artistes de la ville ont pu jouer dans les différentes rues de l’île ce qui lui ont permis de récolter plus d’argent. Malgré, que l’année dernière, il n’y avait rien, cette année les artistes ont pu construire au moins une scène en plein rue.

Découvrez les nouveautés du festival de Jazz de Saint Louis, en cliquant ici.